Robe haute couture à Marseille : COTE MAGAZINE Novembre-Décembre 2011 n°135 Michel BONZI le nouveau temple de la mode à Marseille

COTE MAGAZINE Novembre-Décembre 2011 n°135 COTE MAGAZINE Novembre-Décembre 2011 n°135

COTE MAGAZINE Novembre-Décembre 2011 n°135 Michel BONZI le nouveau temple de la mode à Marseille


Michel BONZI, l’envers du vêtement


« J’aime le beau. » Ce simple aveu résonne un peu comme un handicap dans un monde où la vulgarisation et la contrefaçon font recette. Son élégance personnelle comme la décoration de sa nouvelle boutique atelier (sélectionnée pour le concours de la 5éme édition Commerce design Marseille 2011) classent d’autorité ce créateur. Façonné par le culte des proportions idéales et du cousu-main, rien n’est plus précieux pour lui qu’un modèle Christian Dior des années cinquante. « La perfection de la coupe, le haute précision des finitions au plus prés du corps, les détails qui n’en sont pas comme l’ourlet bagué main, ce qui ne se voit pas, mais que certain savent reconnaitre, le perfectionnisme, son dessin, sa coupe allurée, la qualité de ses matières. C’était un créateur haute couture qui n’a pas su se plier aux compromissions des demi-mesures. J’ai été adepte de sa ligne de prêt-à-porter jusqu’à sa dernière collection. » C’est, il est vrai, une griffe qui colle a son image et lui va bien. Même en jeans, parfaitement coupé, chemise et pull cachemire, mocassins souples, son élégance est évidente, en totale harmonie avec le décor chic épuré de son nouveau lieu : immeuble haussmannien, beaux volumes, camaïeux de gris et flanelle, jolis fauteuils et canapés qui invitent à prendre le temps de choisir l’image qu’il va composer pour nous. Depuis son premier atelier rue Beauvau, puis celui de Nice, le Cours Lieutaud ensuite et, aujourd’hui, le 3 boulevard Notre-Dame, sa maison de couture est toujours restée fidèle à l’hyper glamour, bluffant de naturel et d’aisance…Rendre chaque femme mieux que sublime, vivante, sans entraves, c’est son pari. Il y parvient en estompant les défauts, quels que soit la morphologie, l’âge. Robe de mariée inoubliable, dragée sur organza, irréelle, robe de cocktail ou longue, divinement fluide en satin duchesse, chacune de ses créations est signée par la magie de l’empreinte de corps et de la surjupe, dentelle sur mousseline couleur chair qui habille la peau sans gainer, ni la laisser deviner, les fermetures et coutures insoupçonnables.

Retour Nous contacter