Robe haute couture à Marseille : LE PROVENCAL – samedi 10 Mars 1990 N° 19298

LE PROVENCAL – samedi 10 Mars 1990 N° 19298

LE PROVENCAL – samedi 10 Mars 1990 N° 19298

 

« Des fourreaux longilignes qui évoquent les stars des années 30 »


Michel Bonzi – Persiste et signe

Michel Bonzi rêvait de faire les Beaux-Arts. Comme il habitait (et habite encore) un coin perdu prés de Sisteron, il a du se faire une croix sur cette filière et s’est retrouvé . . . comptable ! N’empêche, se sentant styliste dans l’âme, il a lancé sa griffe « Persiste et signe », il y a quatre ans. Jusqu’à présent, il a diffusé essentiellement par relation. « La seule chose qui me tente est le haut de gamme et c’est un réel problème pour démarrer », explique t-il. « Je conçois quelques tailleurs évidemment mais je préfère créer des robes du soir, des fourreaux, dans des matières nobles. Mes soieries viennent de Lyon. J’aime avant tout sublimer la femme ». Il le prouve en présentant notamment des fourreaux longilignes qui évoquent les stars des années 30. Michel Bonzi travaille quatorze heures par jour, huit heures comme comptable, pour assurer le quotidien, et six autres heures dans son atelier de styliste. Pour réaliser un rêve, la réalité est parfois dure.
J.B

Retour Nous contacter